Eric GOVIGNON Photographe portraitiste
PARIS 15 ème
06 60 95 19 11
09 54 52 18 44

 


INFORMATIONS BOOK PHOTOportrait




Dans cette rubrique vous trouverez toutes les informations nécessaires concernant les conseils pour réaliser votre book et d'un manière générale un petit lexique sur le book-photo.



SOMMAIRE


CONSEILS POUR REALISER VOTRE BOOK


INTRODUCTION

1/ LE BOOK SUR INTERNET : UTILE OU FUTILE ?

2/ GRATUIT OU PAYANT ?

3/ BESOIN D'UN BOOK POUR RENTRER EN AGENCE ?

4/ PAR QUI ?

5/ POUR QUI ?

6/ COMMENT LE REALISER ?

7/ POUR QUEL PRIX ?

8/ EN QUOI LA RETOUCHE EST-ELLE IMPORTANTE ?

9/ QUELLE DIFFERENCE ENTRE MODE ET BEAUTE ?

10/ QUEL TYPE DE PHOTO DOIT-ON AVOIR DANS SON BOOK ?

11/ LE NU ?

12/ CORPS OU DES PARTIES DU CORPS ?



CE QU'IL FAUT SAVOIR SUR LE BOOK PHOTO EN GENERAL

1/ LE BOOK OU PRESS-BOOK QU'EST CE QUE C'EST ?

2/ LE BOOK OU PRESS-BOOK

3/ LE COMPOSITE UN RESUME DU BOOK

4/ LES AUTRES BOOKS



INTRODUCTION

Que vous soyez débutant, free-lance ou désiriez intégrer une agence, personnellement, je vous conseillerais de constituer votre propre book. La profession n'est pas unanime et cet avis n'engage que moi. Ce qu'il faut éviter c'est de se faire arnaquer en répondant à des annonces qui vous font miroiter monts et merveilles.

Commencez par contacter un photographe spécialisé (bon si possible) quitte à ce que cela vous coûte quelques centaines d'euros, afin d'effectuer des essais. Si vous avez un réel potentiel, vous le saurez rapidement et vous pourrez passer à l'étape suivante qui consiste à renouveler l'opération deux ou trois fois afin de constituer votre *portofolio complet (*autre nom du book, d'origine italienne). Dans le cas contraire, inutile de faire des frais supplémentaires et mieux vous rabattre vers une autre activité.

En ce qui concerne le composite, (voir chapitre infos sur le book) l'erreur la plus fréquente est de faire des photos spécialement dans ce but. Un composite est un résumé de book et de plus vous n'en avez pas besoin avant d'avoir réellement commencé à travailler. Donc gardez votre argent a moins d'en avoir réellement l'utilité.

Le book sur internet: utile ou futile ?

Souvent décrié à ses débuts, il présente l'avantage d'être économique, voir tout à fait gratuit, et de vous assurer une visibilité de chaque instant dans tous les endroits du globe. Un book fusse-t-il de qualité, même réalisé par une pointure de la photographie de mode mais rangé de le tiroir de votre table de nuit, sera de toutes façons moins efficace à effectuer votre promotion que votre portrait réalisé par votre grand-mère et exposé sur le net. L'important c'est d'être vu: pas vu, pas pris !

Le mauvais argument consistant à craindre que l'on "pirate" vos photos en petite tenue (voir sans tenue) ne tient pas. Il y a bien pire ou plus croustillant que vous sur le net et vous risquez de ne pas intéresser grand monde avec vos photos. Donc pas de parano inutile...

Il faut cependant savoir que monter votre propre site ne suffira pas et mieux vaut être référencé dans un site spécialisé (de préférence de qualité) qui contribuera à votre promotion.

Gratuit ou payant ?

On en a dit des bêtises à ce sujet ! Y compris dans des émissions TV ou des journalistes mal informés ont répandu des informations infondées ou incomplètes.

Un Press-Book, si vous avez lu le chapitre précédent, en dehors de la reliure en cuir qui le constitue, et qui elle s'achète bel et bien, ne peut être réalisé avec un seul et même photographe. Donc on ne peut acquérir un press-book comme on acquiert un I-pod !

On fait réaliser des séances photos qui serviront à constituer ce book qui, je le répète, ne doit jamais être réalisé en une seule séance et avec un seul photographe. De là à dire que tout est gratuit, c'est totalement faux ! La rumeur consistant à dire que les agences vous paieront votre book est totalement erronée (sauf très rares exceptions).

La vérité est que l'agence vous fera l'avance des frais que vous rembourserez à tempérament sur vos futurs cachets. Dans le cas malheureux ou vous n'auriez pas de succès, bien rares sont les agences qui demanderont à ceux que l'on appelle dans le jargon "les comptes débiteurs" de rembourser les frais engagés. Ceci expliquant cela, on croit à tort que les agences payent le book photo des mannequins, ce qui est généralement faux.

Besoin d'un book pour rentrer en agence ?

La réponse à cette question est plus délicate. Normalement non. Il est des exemples célèbres de mannequins ayant débuté une carrière avec un photo de carte orange (Carla Bruni pour ne pas la nommer) ou avec quelques polaroïds. Mais cela reste tout de même dans la très grande majorité des exceptions. Si vous vous présentez spontanément dans une agence (après avoir pris rendez-vous ! ) un booker averti devrait estimer immédiatement votre potentiel. Malheureusement nous ne pourrions que vous conseiller de vous constituer un début de book avant d'entreprendre quoi-que ce soit, et ce pour les raisons suivantes:

1. Un recruteur voit des dizaines de candidatures et n'as pas toujours le temps de les examiner en détail. De plus il n'est pas infaillible et peut se tromper. Lui démontrer votre photogénie par vous même peut être décisif et très utile.

2. Certaines agences très sollicités ne vous regarderont même pas sans un press-book présentant des photos de vous de qualité.

L’expérience m’a montré que certains modèles dégagent beaucoup plus de personnalité, de sensualité et de charisme devant l’objectif, que lors de notre premier contact. Et à l’inverse, certaines personnes au physique avantageux peuvent se révéler décevantes par rapport aux possibilités attendues.

Par qui ?

Que ce soit en studio ou en extérieur le choix de votre photographe est primordiale. Renseigner vous à son sujet, vérifier qu’il est bien inscrit en tant que photographe professionnel.

Si c’est dans un studio n’hésitez pas à demander le numéro de Siret, gage de professionnalisme. Méfiez-vous des soi-disant studios qui pratiquent et réalisent des books photos à la chaîne, en général ces endroits ne sont pas très intimes et pas très chaleureux, sous prétexte d'une séance photo gratuite des commerciaux cherchent à vous vendre à tout prix des tirages photos à des prix exhorbitants. Vous vous faites photographiez comme vous prenez le métro aux heures de pointe.

Privilégiez le photographe expérimenté, indépendant des studios et agences, privilégiez le coté intime et chaleureux vous vous sentirez plus à l'aise, surtout si vous débutez. Car il faut plus qu’un bon Nikon ou Canon pour prétendre au statut de photographe, trop de jeune fille font l’erreur d’aller chez un homme simplement car il se déclare comme étant photographe amateur et qu’il a une galerie photo sur book.fr. Outre le danger évidemment d’une telle démarche souvent le résultat des séances est tout aussi amateur et donc au final beaucoup de temps, d’énergie et d'argent perdus pour rien.

Pour qui ?

Les photographes. Ils vous demanderont des visuels, pour pouvoir apprécier votre potentiel, vous proposer des tests book (collaborations), se faire une première idée de comment vous faire poser, dans quelle atmosphère, quel esprit de photos vous correspondrait.

Les agences de mannequin. Elles vous jugeront grâce à ce book, et se serviront des photos pour les mettre dans leurs fichiers et les présenter à leurs différents clients.

Les directeurs de casting. Ils consulteront votre press-book lors de votre présentation, pour se faire une idée de votre expérience.

Comment le réaliser ?

En cherchant un premier photographe dont le travail vous plait, dont l’atmosphère et l’esprit des photos semble vous correspondre.

Le book, pour qu’il soit abouti, ne peut pas se réaliser en une seule séance photo.

Lors d’un premier shooting, vous allez réaliser un « book starter » (voir chapitre infos sur le book photo). Ce qui va vous permettre d’expérimenter votre potentiel, vos aptitudes à poser. Grâce à ce 1er book, vous pourrez commencer à démarcher les agences, ou répondre à des annonces de casting, ce qui vous permettra de récupérer la parution ou parfois, les photos pour lesquelles vous aurez posé.

Vous montrerez alors aux autres photographes ce potentiel. Pourquoi ne pas leur proposer des collaborations (test book), c’est à dire des échanges poses contre photos, procédé qui intéresse souvent les photographes amateurs, et parfois les professionnels. Ceci permettra de faire évoluer votre press-book, mais également de vous perfectionner dans l’art de la pose.

On considère qu’un book commence a aboutir au bout d’une année, ce qui ne veut pas dire que vous ne pourrez pas travailler avant.

Pour quel prix ?

UN BOOK est un investissement. Car c’est aussi lui qui va représenter votre image et votre charisme.

On peut trouver tous les tarifs, sur internet.

Le prix variera en fonction du choix du PHOTOGRAPHE, en termes de notoriété, qualité et originalité du travail proposé.

Il faut noter que la localisation géographique peut être un critère en la matière.

Le photographe devra savoir vous présenter sa manière de travailler pendant la prise de vue. Vous expliquer comment il vous mettra à l’aise, en confiance et vous coachera, de façon à optimiser le rapport modèle/photographe, pour faire de la séance une réussite partagée.

Il ne doit seulement savoir cadrer et éclairer, mais vraiment , et j' insiste la dessus, vous COACHER. Vous apprendre à regarder, à placer vos yeux, votre bouche, votre tête, etc...

En quoi la retouche est-elle importante ?

La retouche permet de donner une finition professionnelle à la photo de test d'un book starter. Une bookeuse, un Directeur Artistique auront une bonne visibilité d'un mannequin, si la photo qu'ils ont sous les yeux correspond à ce qui se rapproche de la réalité du travail terminé. Evidemment, comme cela à été dit plusieurs fois, la photo doit rester lisible. Un visage en clair-obscur (avec beaucoup d'ombres) est surement intéressant artistiquement, mais n'est pas acceptable en tant que photo de test. Le visage ne doit pas être lissé avec un effet "poupée de cire" car le lecteur ne verra pas le vrai visage du mannequin. La retouche doit donc donner une finition qualité "Pub" ou "Editorial" (magazine), tout en gardant lisibilité et clarté.

Quelle est la différence entre mode et beauté ?

Les photos de mode sont destinées à vendre des vêtements ou des accessoires. Les photos de beauté sont destinées à illustrer des produits cosmétiques, produits de beauté, de soin, de bien être.

Quel type de photos doit-on avoir dans son book ?

Je sais parfaitement ce qui est nécessaire. Les photos doivent vous montrer vous, le maquillage doit être adéquat et le rendu final doit être conforme à ce que l'on voit dans les magazines (éditoriaux). Nous réalisons les retouches en fonction de ce qui est demandé en publicité et en editorial.

Le nu ?

Le nu n'est pas obligatoire. Cependant, pour les personnes qui ont l'intention de présenter leur candidature pour des produits cosmétiques (directement auprès du client ou via leur agence) il est nécessaire de réaliser des photos de Beauté du

corps ou des parties du corps ?

Les mannequins n'ayant pas les mensurations pour la Haute Couture, peuvent poser pour le corps (ou parties de corps) et postuler dans une agence en tant que telles.





*Source : La bible du casting par Maya "DevenirArtiste" ©




LE BOOK OU PRESS-BOOK QU'EST CE QUE C'EST ?

Book ou book photo, press-book (appelé aussi portfolio ou portefolio par l'ancienne génération) et composites sont les principaux outils des candidats aux castings et autres artistes tels que les photographes, stylistes, comédiens, graphistes etc...).

Le book ou book photo (pour un candidat aux castings) sert à déterminer votre caractère photogénique.

Il faut savoir que celui-ci peut être différent de l’image que vous laissez paraître dans la vie.


LE BOOK OU PRESS-BOOK

L'objet en lui même, est une sorte de catalogue, album noir au format A4, généralement constitué des 20 plus belles photos réalisées par le mannequin. Les photos sont insérées dans des feuillets en polyester ultra-transparent relié par une spirale.

On trouve dans le commerce différentes variétés de books : Books à anneaux, books à feuillets fixes, Books à spirale(rechargeables), books à vis.

Il existe plusieurs types de books ou press-Books (pour mannequins, comédiens, photographe...) Celui du mannequin est de loin le plus répandu et le plus complet.

Le book photo présente les meilleures et/ou plus représentatives photos du mannequin, ses parutions, ses références professionnelles afin de pouvoir être soumises aux clients susceptibles de faire appel aux prestations du mannequin

Les photos doivent être les plus différentes possibles les unes des autres, pour montrer des visages artistiques variés. Par exemple, des prises de vues en studio ou en extérieur.

Les photos du book pour mannequins doivent contenir des images réalisées en studio, avec un maquillage adapté au type de photo que l'on réalise (mode, beauté) et des attitudes qui se rapprochent de ce que l'on réalisera plus tard pour le client.

Dans tous les cas, la "visibilité" du mannequin est primordiale : on doit voir le modèle et non le travail de la maquilleuse ou du photographe. Les mannequins expérimentés ajouteront à leurs différents tests, les photos réalisées dans le cadre de leur métier et qui auront été publiées (photos éditoriales, publicités, affiches, etc)

Pour un débutant dans le métier qui veut commencer ses premiers castings ou veut démarcher des agences, il doit faire à son initiative ce qu'on appelle dans la profession un "book starter".

Les agences en interne à leur initiative, elles font ce qu'on appelle des "books tests"

Quelle est la différence entre un "book starter" un "book test" et un "book" "book-photo" ou encore "press-book" à proprement parlé ?

1/ Le "book starter"

Comme mentionné plus haut sert pour les débutants (pas forcément chassés par une agence) à effectuer les toutes premières démarches nécessaires à les mettre en contact avec divers interlocuteurs dans la profession. Ces photos doivent être sobres et assez formelles, elles doivent montrer le potentiel brut du futur mannequin. Le maquillage est léger, la lumière doit donner le modelé nécessaire pour décrire le visage, ces photos sont très descriptifs. Les tenues sobres.

Lors des sessions de shooting pour un "book starter", j'aide les mannequins à montrer leur potentiel, les mettre à l'aise afin que les photos mises en ligne ou pour le book soient des photos professionnelles dans les formats que les agences préfèrent. Lors de cette séance vous allez vite vous rendre compte, si vous avez le potentiel, après quelques indications d'usage, il faudra être à l'aise assez rapidement.

2/ Le "book test"

Le terme "test" est utilisé par les agences de mannequins. Les agences font réaliser une série de photos destinées à tester le modèle en situation réelle. Ces photos serviront à "vendre" le mannequin aux clients.

Le book de test, ou "book test" qui est généralement réalisé en et par des agences dans un premier temps pour chaque nouveau modèle afin de démontrer sa photogénie et les différents aspects de sa personnalité. Plus un modèle est capable de montrer des attitudes différentes (un peu comme un caméléon) mieux il sera côté.

Les agences font en général appel à des photographes, qui contrairement à ce que l'on pourrait croire, sont bien souvent très expérimentés car ils ont la difficile tâche de mettre au premier plan le potentiel du modèle avant leur propre créativité. D'autant qu'un test effectué avec un photographe réputé crédibilisera le modèle.

Les mannequins doivent avoir l'air naturel, avoir bonne mine, et plus important encore, ils doivent ressembler à ce qu'ils sont réellement. Les mannequins doivent apparaitre avec un teint frais, à la fois professionnel et sans artifice, les cheveux en arrière et très peu de maquillage. C'est la meilleur manière pour eux d'être remarqué.

Un book de test n'est jamais réalisé avec un seul photographe et en une seule journée, ceci afin de d'aborder le modèle avec des sensibilités et sous un jour différent.

3/ Le book, press-book ou portfolio à proprement parlé

Le book photo d'un mannequin déjà dans le circuit est un catalogue de photos regroupant tous les différents tests réalisés par le mannequin ainsi que les publications et parutions. Un photographe ne peut donc pas "faire un book" à un mannequin. Bien que cela soit un abus de langage, nous utilisons également ce terme par souci de clarté.

Chaque photo est issue de cadrages différents, de tenues différentes, de thèmes différents, de séances différentes, voire de photographes différents.Le book photo est à adapter en fonction du casting (il est même possible de constituer plusieurs book : mode / lingerie / visage…) et à composer avec des doubles : certains recruteurs peuvent être amené à vous demander une photo lors du casting.

Le book, book-photo ou encore press-book à proprement parlé est constitué dans un deuxième temps par les parutions (gages de succès) obtenues par le mannequin lors de sa carrière. Ce sont ces références, publications dans des magazines, publicités etc... qui crédibilisent le mannequin et lui servent de référence lors de ses casting. Dans le cas de peu d'expérience d'un modèle, il est souvent complété par des épreuves réalisées pendant des tests et constituant le book pré-cité.

Le book est généralement doublé, voir triplé ou quadruplé, par ce que l'on appelle des copies de book, qui sont constitués par des photocopies couleurs reliées que les agences envoient pendant les périodes de collection aux différents organisateurs de défilés.
Cette tendance tant à disparaître avec l'apparition des nouvelles technologies car les agences disposent de plus en plus d'un site web pour effectuer la promotion de leur fichier de mannequins. Il n'est pourtant pas rare de croiser encore pendant la période des collections, des coursiers poussant des diables remplis de plusieurs dizaines de kilos de books empilés les uns sur les autres !


LE COMPOSITE UN RESUME DU BOOK

C'est la carte de visite commerciale du mannequin, carte cartonnée recto-verso généralement de format 21 par 15 (format A5).

Le composite (ou compcard en anglais) peut comporter deux ou quatre pages de plus ou moins bonne qualité d'impression.

Elle indique généralement pour les mannequins leurs mensurations et taille en unités françaises et anglaises, la solution de contact (numéro de l'agence ou téléphone personnel pour les indépendants), et présente un résumé des meilleures photos du book.

C'est un moyen pratique de laisser une trace de son passage lors d'un casting, mais le composite n'est vraiment utile que dans les cas d'une activité soutenue. Inutile de vous ruiner donc dans l'acquisition de composites onéreux ! présentant d'une part une sélection de photos.


LES AUTRES BOOKS

Dans le désordre nous citerons :

Le book du photographe qui dans le même esprit présente le best-of de son oeuvre.

Le book d'agence, en général très imposant que l'on trouve à l'entrée de chaque officine ...

Le book du comédien : Un book comédien représente la personne de manière la plus naturelle possible et avec un maquillage "invisible", mais on réalise également des photos qui montrent l'expressivité du comédien. Le noir et blanc est souvent apprécié pour son coté artistique mais aussi son coté neutre.

Dans un deuxième temps, idéalement pour un comédien, c'est de présenter une cassette démo de ses capacités, ensuite, il n'a besoin que d'un composite ou de quelques photos pour laisser une trace.

Seuls les comédiens exerçant la double activité de modèle et de comédien ont besoin d'un véritable book.

Quand au figurant, deux photographies (un portrait et une en pied) suffisent largement !






*Source : La bible du casting par Maya "DevenirArtiste" ©